Léonard de Vinci est l’un des grands hommes de la Renaissance. Il s’est toujours senti tiraillé entre ses travaux d’ingénieur et sa peinture. Il vivait à une époque plus tournée vers le domaine artistique que vers les découvertes scientifiques où tout était à faire.
Plus connu pour ses peintures, il fut cependant un ingénieur militaire et un architecte hors du commun. Il pensa et dessina des projets d’architecture, des monuments, des machines de toutes sortes, il fut également un grand observateur de la nature. Il était donc un génie universel. L’étude de cet homme nous révèle un personnage qui a compris ou essayé de comprendre les phénomènes qui l’entourent.
La légende veut que Léonard réalisa de nombreux plans et maquettes ayant servi à la construction du château de Chambord. Il est fort probable qu’il ait réalisé les plans de l’escalier. Aucun nom n’est cependant connu officiellement concernant Chambord : Primacie, Dominique de Cortone, Léonard de Vinci… L’énigme n’est toujours pas résolue ! Il aurait prévu des maisons démontables pour la cour toujours en mouvement. Il aurait également fait les plans d’un château idéal pour François 1er avec des innovations techniques invraisemblables : téléphonie, allée d’eau, portes se fermant seules.
 
 
Dans ce manoir, est présentée une collection de quarante machines exceptionnelles, réalisées par I.B.M. d’après les dessins de Léonard de Vinci. Ces derniers sont très rigoureux ; le dessin du roulement à billes le montre bien. On peut être surpris par la diversité des domaines dans lesquels le génie a exercé ses talents d’ingénieur : ces talents étaient militaires (char d’assaut…), maritimes (ponts, bateaux), mécaniques (roulements à bille), ou encore aéronautiques (l’aile volante à pédales, le parachute...).
 

Il visait le progrès, le futur, si bien qu’il a fini par dépasser son époque et, pour preuves, les machines qu’il a imaginées avec quatre siècles d’avance et qui n’ont pu être fabriquées qu'aujourd’hui. Son imagination débordante lui a permis de concrétiser scientifiquement ses rêves les plus fous, comme celui de faire voler l’homme.
Il a manqué au génie italien la force motrice pour rendre réalisables ses inventions. En effet, faire avancer  un véhicule, par exemple, par la seule force des bras ou des jambes n’attire pas grand monde. S’il avait connu nos sources d’énergie modernes, la science serait encore plus avancée aujourd’hui

En résumé, c’était un homme du XXème  siècle ayant vécu au XVème.