Ce village est un des plus beaux sites des bords de Loire, à mi-chemin entre Angers et Tours, au cur du Parc Naturel Régional Loire-Anjou-Touraine,
Il est l'exemple typique de ces lieux où règnent encore le charme et l'harmonie. Ses vieilles maisons de tuffeau blanc dont certaines furent construites au XVème siècle, ses rues fleuries comme les allées d'un grand jardin invitent à la promenade.
Castrum de Montsorelli en 1089, Castellum Montsorelli en 1093, puis Mons Sorelli et enfin Mons Sorel en 1107, sont les ancêtres du Montsoreau actuel.
Après la Révolution française, un essor extraordinaire dans l'exploitation d'une belle pierre à bâtir, le tuffeau, fit passer brutalement le nombre d' habitants, maintenu pendant le premier quart du XIXème siècle, à plus de 1000. Les bonnes veines de cette pierre-miracle, facile à travailler, s'épuisant peu à peu, "les perreyeurs " (carriers) quittèrent le pays. La population diminua ainsi pour se stabiliser enfin aux environs de 600 personnes.
Les galeries ouvertes à flanc de coteaux abritaient les cultures de champignons dits " de Paris ", mis en conserve dans les usines de Saumur.
Des milliers de bateaux de commerce ou de voyageurs passaient chaque année devant Montsoreau. Ce fut une petite cité très animée. Elle en a conservé une imprégnation indélébile; les quais et les ruelles d'accès aux ports en sont les témoins. Aujourd'hui, du haut des tours du château ou dans les chemins qui dominent le village, la Loire reste encore le paysage le plus romantique que l'on puisse concevoir.


L'invitation au voyage.
Un parcours audiovisuel permanent et exceptionnel, grâce à son caractère innovant, permet de découvrir, au fil de 18 salles du château, une scénographie qui emmènera le visiteur dans un voyage autour de la Loire (patrimoine mondial depuis quelques mois) et auprès de la Dame de Montsoreau, héroïne d'un célèbre livre d'Alexandre Dumas.
Des caves du château aux terrasses des tours, le visiteur du château de Montsoreau est plongé dans un univers de rêve à la rencontre de la Loire angevine, historique, culturelle, économique et sociale grâce à une mise en lumière, en images et une mise en scène sonore. Les thèmes évoqués sont aussi divers que les paysages de Loire, la marine et le commerce ligériens ou encore l'histoire et la légende du château de Montsoreau.
Dans la promenade au cur des différentes salles du château paraissent et disparaissent, à l'image de la mouvance du fleuve, des tableaux qui révèlent, au gré des lumières changeantes et des musiques, des moments de Loire ; cest une visite enchanteresse au fil de la Loire.


L'histoire, contée par Alexandre Dumas au 19ème siècle, veut que Diane de Méridor ait été poursuivie par le Comte de Montsoreau, épris d'elle et qu'elle ait été obligée de l'épouser à la suite d'une odieuse machination. Le jeune Bussy d'Amboise s'éprend éperdument d'elle et se voue à sa délivrance. Il est finalement lâchement assassiné.
S'inspirant d'un véritable fait historique, Dumas réinterprète à sa guise cet épisode sinistre et donne aux acteurs du drame des traits de caractère très exagérés.