Les limites de la Touraine correspondent, grosso modo, à l'actuel département de l'Indre et Loire (37).
52 av. J.C - conquête de la région par Jules César. La "cité" libre des Turons devient  le centre urbain et s'appelle Caesarodunum, sur les bords du Liger. (Tours sur les bords de la Loire).
508  - Tours, l'empereur de Byzance attribue à Clovis, vainqueur des Wisigoths, le titre de Consul pour l'Occident.
590  - Saint Grégoire de Tours favorise le pèlerinage du tombeau de saint Martin, troisième évêque de Tours (371 à 397).
C'est une source de prospérité pour la ville.
630  - Dagobert et saint Eloi sont à Tours. Ils font d'importantes donations à la basilique de Saint-Martin.
732  - Charles Martel, duc des Francs, met fin, dans les environs de Tours, à la poussée des Arabes musulmans.
796  - Alcuin, maître de l'école de calligraphie de Charlemagne, devient évêque de Tours et y installe un centre d'enluminure.
853  - La Touraine subit les invasions des Normands. La basilique de Saint Martin de Tours est incendiée.
Au Xème  siècle, la Touraine est convoitée par les comtes de Blois et d'Anjou. Le pays se couvre d'énormes donjons (Loches).
1044 - La Touraine passe définitivement aux Anjou et fait partie de l'empire des Plantagenêt.
1154 -  Henri II Plantagenêt, bienfaiteur du pays, consolide et agrandit les levées de la Loire, développe la ville de Tours, construit de nombreux ponts et donne au pays une administration régulière.
1204 - Avec Philippe Auguste, la Touraine revient à la France. Un sénéchal héréditaire est nommé en Touraine.
1232 - Les bourgeois de Châteauneuf reçoivent enfin la charte communale qu'ils réclament depuis 1120.
1312 - Fin de la sénéchaussée héréditaire. La Touraine est érigée en duché et donnée en apanage aux fils de France.
1355 Pendant la guerre de Cent Ans, Tours et Châteauneuf sont réunis dans les mêmes fortifications.
1420 - Charles VII éloigné de Paris par la domination bourguignonne (1418), déshérité par son père et déclaré bâtard par sa mère (1420), s'établit en Touraine. On le nomme le "roi de Bourges".
1429 - Jeanne d'Arc est au château de Chinon. Charles VII l'autorise à participer aux armées ; elle quitte Chinon, passe à Tours, à Blois, franchit la Loire en barque et fait entrer son armée à Orléans qui est libérée le 8 mai
1461 - Louis XI réside en permanence au château de Plessis-lès-Tours. Il favorise le développement de l'industrie tourangelle de la soie, qui en arrivera un temps à concurrencer celle de Lyon.
1462 - Louis XI réunit Tours et Châteauneuf en une seule municipalité avec maire et échevins. Les Rois de France séjournent fréquemment en Touraine. C'est l'origine de la construction de nombreux et splendides châteaux et demeures dans la région. La noblesse et la bourgeoisie de Tours occupent les plus hautes fonctions de l'état, ses membres se construisent de belles résidences à Tours
Au XVème siècle, la Renaissance commençe en Touraine avec l'arrivée d'artistes italiens. Des demeures de plaisance, comme Chenonceau et Azay-le-Rideau sont construites.
Sous la Réforme, la Touraine subit plusieurs événements du conflit. (conjuration d'Amboise 1560; pillage des églises de Tours 1562).
Tours, pendant que Paris est investi par les huguenots, est la ville centrale du royaume.
Les progrès économiques continuent : armes, outils, draps de laine, soie, tannerie, imprimerie.
1589 - Passage des Valois aux Bourbon (Plessis-lès-Tours ). Paris est à nouveau la capitale.

.


1790 - Création du département d'Indre-et-Loire.
XIXème siècle, progrès économiques, création de nouvelles routes, de voies ferrées.
1870 et 1940 - Tours est à nouveau capitale de la France ; le gouvernement sy réfugie.
1940 Tours est largement détruite. Après la guerre, la zone détruite est rebâtie
1960 - Une opération de réhabilitation du quartier Châteauneuf-Plumereau est engagée avec un bon   résultat
.
.