La Loire coule en Touraine, province dont la superficie correspond en gros au département de l’Indre et Loire, et y est rejointe par 3 affluents : le Cher, l'Indre et la Vienne.
La Loire est le seul cours d'eau d'Europe qui puisse être remonté à la voile sur plus de quatre cents kilomètres, grâce à son orientation, opposée à celle des vents dominants d'ouest. La présence de ce double moteur naturel, vent à la remonte et courant à la descente, a considérablement facilité la mise en valeur économique du "Val de Loire".
Dans le Val de Loire, les chalands ou gabares sont dotés d’un gouvernail (la piautre) qui leur sert de quille, ainsi que d’une voile carrée qui leur permet de descendre ou de remonter le fleuve.
Autre mode de navigation, le train de bateaux,
en tête de convoi qui peut compter jusqu'à dix embarcations, la grande gabare, et derrière des barques plus petites appelées « tirot », « sous tirot », « soubriquet ». 
Chacune de ces premières embarcations est munie d’une voile proportionnelle à sa taille. A l’arrière, des allèges profitent du convoi. Au fur et à mesure, le train de bateaux se défait ou se reforme au passage de chaque ville lors des livraisons, souvent précédé par les « toues », barques légères, qui servent de guides jusqu'à l'entrée du chenal ou du port.Hélas, 
  la plupart des péniches se sont transformées après 1945 en extracteurs de sable. 
Dans les années de gloire du siècle dernier en basse Loire, vin, fruits, sucre, ardoises, tuffeaux, chanvre et chaux assuraient aux mariniers un travail quasi continuel en dehors des caprices de la météo ou du fleuve. 
Il va sans dire que les mariniers constituent un monde à eux seuls. Ils ont leur quartier, leur mode vestimentaire (blouse bleue), et aussi la boucle à l’oreille, ils sont souvent très décriés par la population, ce sont des nomades « des chie dans l’eau » comme les appellent les paysans, auxquels les mariniers ne manquent pas de répliquer en les traitants de « culs terreux ».
Au XIème siècle,  saint-Nicolas devint leur patron après avoir, selon la légende, secouru dans la tempête l'équipage d'un vaisseau qui invoquait son nom.