Le Blues de l'An 2000
 

Pierre Bachelet - paroles de Yann Quéffelec



 
  
Qu'ils étaient bleus nos rêves
Et bleus nos horizons
Du temps d'Adam et Eve
Avant les religions
 

J'ai frotté les cailloux
Le feu s'est allumé
Je t'ai fait les yeux doux
Et nos enfants sont nés
 

A nous deux l'amour fou
La vie multipliée
Puis les quatre cent coups
Nos fils les ont tous faits
 

Ils ont fait des prisons
Des ports, des citadelles
Et semé leur boxon
La nuit sous les dentelles
 

Mais voici l'an 2000
Et j'en peux plus de marcher
C'était pas si facile
Et suis fatigué
Mais voici l'an 2000
Et j'en peux plus de rêver
Combien de temps ça va durer
Ce petit tour d'éternité
 

Je me suis tant battu
Tout seul contre les loups
J'ai crevé mes mains nues
Sur les pierres et les clous
 

Je me faisais des cheveux blancs
Je brûlais les sorcières
Je me cassais les dents
Sur les cadrans solaires
 

J'inventais les grands mots
Qui font battre les curs
Et claquer les drapeaux
De toutes les couleurs

Je disais c'est la guerre
On refait les pays
C'est juste un jeu d'enfer
Un dernier incendie
 

Mais voici l'an 2000
Et j'en peux plus de marcher
C'était pas si facile
Et je suis fatigué
Mais voici l'an 2000
Et j'en peux plus de rêver
Quand est-ce que je vais pouvoir t'aimer
Sans que l'amour parte en fumée
 

Mais à quoi bon ce bruit
Tous ces enfants en pleurs
Effrayés dans leur lit
Déchirés en plein cur
 

Je ne sais plus où aller
Vers quel point cardinal
J'aimerais tant voyager
Pieds nus sur les étoiles
 

Et malgré l'an 2000
Moi je veux encore marcher
Je finirai bien par le boucler
Ce petit tour d'éternité
Et malgré l'an 2000
Moi je veux encore rêver
Je suis sûr qu'on va pouvoir s'aimer
Sans que l'amour parte en fumée
 

Et malgré l'an 2000
Moi je veux encore marcher
Même si c'est pas facile
Même si je suis fatigué
Et malgré l'an 2000
J'ai pas fini de rêver
Quand viendra l'an 10.000
Je n'aurai pas changé...
 


Retour